Une alternative aux cubes de bouillon

Quelques centimètres cubes d’une couleur beige-vert-jaune, un odeur marquée et la promesse d’aromatiser l’eau de vos pâtes ou de servir de base à votre soupe ou votre sauce : le cube de bouillon ! On ne va pas se mentir, depuis que je cuisine, j’en ai déjà utilisé des dizaines ! Mais, je dois bien l’avouer, sans vouloir passer du jour au lendemain à un changement radical et me débarrasser des produits qui remplissent mes armoires de cuisine, je deviens de plus en plus sélective. Je souhaite de la qualité, du raisonnable, du goût et du respect alimentaire… et le plaisir de manger bien entendu!!! Exigeante, oui. Mais, en douceur…

Je me suis donc récemment intéressée aux cubes de bouillon… et malgré l’aspect pratique, cela va vraisemblablement disparaître de mon tiroir à épices !

Zoom sur le terme « bouillon ». Alors juste là, ça coince déjà. Dans mon imaginaire, c’est de l’eau, des légumes, de la viande (pour un pot-au-feu ou une poule au pot), du sel et des aromates. Je peux en garder un peu au congélateur pour une future préparation mais, ça prend de la place et il en faudrait déjà pas mal pour avoir un goût prononcé. Ok, on pourrait penser que les 12 cubes de 10 grammes pourraient avoir été déshydratés et compressés.

Mais par contre la composition est loin, bien loin de mon bouillon!

Voici ce que contiennent les produits que j’ai achetés récemment :

Pour le cube de bouillon de légumes bio

  • Du sel
  • Du sucre de canne
  • 2 amidons (maïs et pomme de terre )
  • De la graisse de palme
  • 10,3% d’oignons
  • De l’ail
  • Du curcuma
  • De la noix de muscade
  • 0,5% de carottes
  • De la livèche

Le côté positif : c’est un produit qui obtient une bonne note dans l’application yuka et ne contient pas d’additif à éviter.

Le côté négatif : un bouillon de légumes qui contient moins de 11% de légumes, c’est un peu faible. L’huile, oui, de palme, qu’en penser? Et quid des quantités ? Et touche finale, le petit côté trompeur de l’emballage qui me donne l’impression qu’il y a du céleri alors que c’est de la liveche en quantité non définie (il s’agit d’une plante médicinale intéressante aux feuilles qui ressemblent à celle du céleri… mais ça n’en est pas).

Je suis assez mitigée.

Pour le cube de bouillon de poule

  • Du sel
  • Du sucre de canne
  • De la graisse de palme
  • De la maltodextrine (un agent cosmétique et économique, utilisé par les industriels, notamment pour épaissir et conserver)
  • De l’amidon de maïs
  • 5,3% de viande de poule (bio)
  • 3,7% d’oignons
  • 2,5% de graisse de poule (bio)
  • Un arôme naturel
  • Du poivre
  • Du curcuma
  • Du persil
  • Du romarin
  • De l’extrait de romarin comme anti-oxydant

Le côté positif : ici aussi une bonne note sur Yuka

Le côté négatif : c’est à nouveau le flou artistique sur les quantités de 89% des ingrédients du produit.

Et le truc, c’est que j’aime savoir ce que je mange (tout en sachant qu’une quantité minuscule d’un produit peut avoir un impact important, même invisible, sur l’organisme… c’est un principe de base de la pharmacologie – merci à mes profs de psychopharma à la fac).

Bref, j’ai testé une recette qui contient plus de légumes !

L’idée était aussi de récupérer les parties moins utilisées des légumes.

Temps de préparation : 24 heures

Ingrédients pour un pot :

  • 2 verts de poireaux
  • Les feuilles de 3 tiges de céleri vert
  • Les feuilles de 3 carottes
  • 2 gousses d’ail
  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • 1 demi cuillère à café de curcuma
  • 5 cuillères à soupe de gros sel

Nettoyez et découpez les feuilles, ainsi que l’ail.

Déshydratez ces aliments (soit dans un appareil prévu à cet effet, soit au four à 60 degrés, à chaleur tournante, pendant quelques heures).

Le lendemain, placez le tout dans un blender et ajoutez le curcuma, l’huile d’olive et 1 cuillère de gros sel.

Mixez quelques minutes puis, ajoutez le reste du sel. Mixez jusqu’à l’obtention de la consistance souhaitée et en veillant à ce qu’il ne reste plus de morceau de feuilles de poireau.

Il ne reste plus qu’à mettre en pot!

Légumes au gros sel pour aromatiser les préparations

J’utilise 2 cuillères à café de ce mélange vert pour un litre d’eau. Cela donne une jolie couleur, du goût et rend l’eau légèrement salée (normalement, on compte 10 gr de sel pour un litre d’eau, ici, c’est environ la moitié )

Courgettement vôtre et à bientôt.

Avatar

Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page